florafantasyavatar182fd16.jpg

Vous pouvez relire mon texte  : « Liam » sur mon blog de SF.

C’est par ici ! (En plus, j’ai fait des changements de présentation.)



Insolite 8

insolite5.jpg

Pas de suite aujourd’hui de mon super reportage. Je suis trop malade, j’arrive pas à me concentrer pour écrire… Désolé !

Bisous à tous.

Lina



les invincibles : chapitre 4, L’annonce.

Pour lire le chapitre précédent c’est ici ! 

Bien entendu, tout bon reportage comporte des éléments de preuve. Voici donc un extrait de l’annonce que Mederick a passé dans le journal local, ainsi que la transcription des messages oraux laissé par kevin Tatouille.

« Cherche homme ou femme en excellente forme physique pour former une équipe de bénévoles. Plusieurs qualifications sont requises : être insensible au feu et aux armes, savoir sortir indemne d’une explosion ou d’une électrocution,  pouvoir rester en apnée indéfiniment et ne pas craindre les criminels. Si vous correspondez à cette annonce, veuillez contacter Mederick Polakowsky au 0651226847. »

« - Allo ? Mederick Pola..heu…Polako…ky ? Heu… ah oui, je vous appelle pour l’annonce. Heu… oui, l’annonce dans le journal. Alors, heu… je serais intéressé… alors, heu… ben, heu… rappelez-moi alors. Heu… au revoir. »

« - Allo ? C’est toujours Mederick Po…la…heu Koky ? C’est moi, heu… pour l’annonce. Ben… je crois que j’ai oublié mon nom… enfin, je veux dire, je vous ai pas donné mon nom… enfin, je crois pas…heu, je suis pas sûr…je vous l’ai peut-être donné… Bon, ben…heu…tant pis, je vous le redonne alors… je m’appelle Kevin Tatouille. Voilà… si vous pouvez me rappeler…heu…c’est pour l’annonce…oui, l’annonce dans le journal. Bon, ben… heu…voilà… heu…au revoir monsieur. »

« - Allo ? Monsieur Mederick Po…heu… Popolakoky ? C’est Kevin… heu… je crois que vous avez pas mon numéro…enfin, je crois…heu…peut-être que vous l’avez en fait…ben, heu… voilà…heu… je vous le donne ? bon, ben…heu…mince, je le connais plus… attendez… ZWIIIIPPPP !!!!BING BANG BOUM !!! TUTUTUTUT…. »

« - Allo ? Monsieur Mederick Pola…heu…Polala…koky ? Heu…désolé, on a été coupé… heu…mon téléphone est tombé…heu…j’ai recopié mon numéro…heu…alors…zut, il est où mon papier…attendez…heu…ah ! Je l’ai. Donc…heu… ah oui ! Mon numéro. Oui…heu… c’est Kevin, pour l’annonce…heu…vous savez, dans le journal… bon, ben… si vous pouvez me rappeler…ah oui ! Mon numéro c’est le …heu…attendez, j’arrive pas à me relire… donc, heu… le 0698…heu…29…je crois que c’est 38 après et…heu…20 et 75 ! Voilà…donc…j’attends votre appel. Au revoir. »

Preuves recueillis par Lina Carmen, grand reporter au service de l’humanité.

homme3.png

 



Les invincibles, chapitre 3 : Famille

Pour lire le chapitre précédent c’est ici

Vous voulez en savoir plus sur nos invulnérables Mederick et Lyly ? Voici la suite de mon super reportage, réalisé par la talentueuse journaliste, Lina Carmen. Ecoutons Mederick : 

« Depuis notre rencontre, nous nous voyions régulièrement. Tous les jours, après mon travail, je passe chez elle pour boire une de ses fameuses tisanes. D’ailleurs, je crois qu’elle ne boit que ça. Je lui parle de moi, de mes aspirations, de mes espoirs et surtout de notre avenir. Car je suis certain que notre destin est lié. Malheureusement, Lyly ne semble pas partager mon engouement. J’ai parfois l’impression de participer à un dialogue de sourd. Mais ce n’est rien comparé à toutes les fois où je dois la récupérer après une tentative de suicide. Je la soupçonne d’ailleurs d’en profiter un peu pour que je sois aux petits soins pour elle. Un jour, tandis que nous revenions de la centrale électrique où elle avait essayé l’électrocution à la source, je lui posais cette question qui me taraudait depuis quelques temps :

« - Pourquoi veux-tu mourir Lyly ? (J’avais fini par la tutoyer).

  • - Parce que la vie est moche, parce que je suis seule, parce que je suis triste ! Voilà ! La vie est futile. J’en ai marre. Et j’ai encore raté. Je suis certaine que nous avons une faiblesse et je tiens à la trouver!»

Elle ne m’avait jamais dit autant de choses en si peu de temps. Elle était vraiment furieuse et si belle à la fois ! Je ne pouvais m’empêcher de l’admirer. Elle ne me manifestait que peu d’attentions et ne voyait pas toute l’adoration que je lui vouais. J’étais triste moi aussi de ne pouvoir lui apporter un semblant de bonheur. C’est là que j’eus une idée.

« - As-tu une famille Lyly ?

  • - Nan, j’suis orpheline.

  • - Tu n’aimerais pas avoir des enfants?

  • - Je’peux pas, je suis stérile.

  • - Quoi? C’est une blague?

  • - Non, c’est vrai, j’ai fait des examens.»

J’étais vraiment abasourdi. Se pourrait-il qu’elle soit la fille la plus malchanceuse au monde ? Soudain, j’eus une illumination :

« - Je sais ce qu’on va faire ! On va créer notre propre famille. Si on est deux à être invincibles, il doit y en avoir d’autres. Il faut qu’on les trouve !

  • - Et pour quoi faire? me demanda t-elle.

  • - Et bien… nous pourrions devenir «la guilde des invincibles»! Comme des supers-héros! On sauverait le monde, on serait utile à la société! Qu’en dis-tu?

  • - J’men fou. J’veux mourir me répondit-elle en enfonçant sa tête dans son écharpe.

  • - Mais tu ne serais plus jamais seule, ce serait notre famille et… ils pourraient peut-être t’aider à trouver une solution pour te suicider…

  • - Vraiment? Tu crois qu’ils auraient une idée?

  • - Ben oui, peut-être…

  • - Mais c’est génial! Et si on passait une petite annonce?»

Je n’étais pas très fier de moi. Mais pour la première fois, elle semblait heureuse. »

Pour la suite, suivez-moi par ici.



Insolite 6

chat3.jpg



Chapitre 2 : Invincible

Pour lire le premier chapitre, cliquez ici

Suite de l’interview de Mederick : 

« Lyly était si déprimée que je ne pouvais pas la laisser rentrer seule chez elle. Je lui ai proposé de la raccompagner et de lui tenir compagnie. A ma grande surprise, elle a accepté ! C’était la première fois que je mettais les pieds chez une fille célibataire. On m’avait dit que les femmes étaient des êtres ordonnés et propres… et bien pas Lyly. Il y avait un bazar indescriptible ! Des tas de choses traînaient par terre, toute la vaisselle sale était entassée dans l’évier et la décoration était inexistante. Même les meubles étaient en piteux état. On aurait dit qu’elle avait fait ses achats à la décharge publique.

« - Excuse-moi pour le désordre Mederick, me dit-elle familièrement, mais le rangement, c’est pas trop mon truc. Tu veux une tisane ? »

J’acceptais volontiers bien qu’un repas complet eut été préférable. Mon estomac criait famine.

Lyly récupéra deux tasses et les rinça rapidement sous l’eau. Elle poussa du coude les détritus de la table et déposa les récipients. Tandis qu’elle s’activait autour de la bouilloire, je lui fis remarquer :

« - Vous ne vous êtes pas demandé pourquoi je n’ai pas eu peur ce soir ?

  • - Non, pourquoi, t’aurais dû avoir peur?

  • - Oui! me suis-je exclamé. Ce n’est pas courant de rencontrer quelqu’un qui défonce un train avec son corps et qui n’a aucune égratignure!

  • - Mouais, marmonna t-elle, peu convaincu. Superman en fait autant.

  • - Oui mais Superman n’est qu’un personnage de fiction et vous, vous êtes bien réel.

  • - Oui, oui… dit-elle vaguement en versant la tisane.

  • - Savez-vous que vous n’êtes pas la seule?

  • - Mais tu viens de me dire que Superman n’était pas réel!

  • - Je ne parle pas de Superman! m’écriai-je, exaspéré. Je parle de moi!»

Elle m’examina alors des pieds à la tête et, sans un mot, plongea ses lèvres dans sa tasse.

« - C’est meilleur quand c’est chaud, dit-elle en me désignant mon breuvage.

  • - Mais tu comprends ce que je veux dire? Je suis invincible, comme toi! Tu ne me crois pas, hein, c’est ça?»

Justement, un couteau tranchant était à portée de main. Je l’ai attrapé et j’ai commencé à m’entailler les veines du poignet gauche. La lame s’est cassée au contact de ma peau.

« - J’ai déjà essayé ça aussi, me jeta t-elle, ça marche pas. Toi aussi tu veux te suicider ? »

J’étais ébahi. Non seulement elle était totalement indifférente, mais en plus elle ne pensait qu’à une seule chose, mettre fin à ses jours ! »

De Lina Carmen

La suite, c’est tout de suite, faut juste cliquez !



Dernière info : un article sur la Bande Dessinée « Sillage » est en lecture sur mon blog de science fiction. Bonne lecture !



Chapitre 1 : Lyly

Voici le récit de Mederick Polakowsky :  

« La première fois que j’ai rencontré Lyly, c’était un soir tandis que je rentrais en voiture. Je ne l’ai vu qu’une fraction de seconde avant que le train la percute. Un visage d’ange encerclé de magnifique cheveux blonds qui s’est étalé sur l’avant de la locomotive au moment du choc. Je me souviens d’avoir hurlé. Puis, j’ai sauté hors de mon véhicule afin de me précipiter vers le drame. Et là, la vision d’horreur à laquelle je m’attendais…et bien, il n’y avait rien. Aucune tache de sang, pas de tête écrasée ni même de membres arrachés. Juste une jeune femme assise par terre et pleurant à chaude larme. Une fée sortit tout droit d’un conte. Elle était si belle ! J’en suis tombé immédiatement amoureux. Je me suis approchée d’elle et je lui ai demandé :

 « - Mais pourquoi pleurez-vous mademoiselle ? »

Elle a levé ses grands yeux bleus vers moi et m’a répondu : « - Je pleure car je n’ai pas réussi à mourir. Regardez, j’ai même endommagé le train. »

Je m’aperçus alors que, hypnotisé par cette belle créature, je n’avais pas remarqué les dégâts sur la locomotive. La tôle était complètement enfoncée. La cavité avait forme humaine…

« - C’est vous qui avez fait ça ? ai-je crié, surpris et heureux à la fois.

  • - Malheureusement, c’est bien moi, a-t-elle répondu en reniflant.»

Je ne pus m’empêcher de la serrer dans mes bras. Je n’étais pas seul ! Pour la première fois, j’avais rencontré l’un des miens. »

Propos recueillis par la grande journaliste internationale et bientôt de renomée mondiale : Lina Carmen

femme17.jpg

Pour lire la suite, cliquez ici.



Bientôt, très bientôt… une petite saga

Bonjour à tous !

Un petit mot pour vous annoncer la prochaine parution sur ce blog d’une histoire vraie dont le titre est : « Les invincibles ». Il y a peu de temps, j’ai eu la chance de rencontrer une personne étonnante : Mederick Polakowski. Son nom n’est peut-être pas encore connu, mais j’espère aider le monde entier à faire la connaissance de cet homme extraordinaire ainsi que de sa petite équipe d’invincibles.  Je me suis improvisée journaliste et j’ai recueilli les propos de Mederick. Je me contenterai de reproduite fidèlement ses paroles. Soyez donc au rendez-vous, dès demain (jeudi), à 21h, vous pourrez lire le premier chapitre : « Lyly ».

A très bientôt

Lina Carmen, journaliste (à la Loïs Lane)



Illustrations de Donald Zolan

enfant17.jpgenfant16.jpgenfant15.jpgenfant13.jpgenfant12.jpg



123

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur