A lire sur mon blog de SF, les chefs d’oeuvre de H.G. Wells : Une histoire des temps à venir.

Cliquez par ici.



animaux17.png



L’hiver

Voici ce que m’inspire l’hiver :

animaux18.jpg

Ne sont-ils pas mignon ?



H.G. Wells

hgwells1.jpg

En ce moment, je suis plongée dans « les chefs-d’oeuvre de H.G. Wells ». Sur mon blog de science fiction, vous pouvez lire un dossier consacré à sept nouvelles de Wells :

La machine à explorer le temps.

Une histoire des temps à venir.

Les premieres hommes dans la lune.

La guerre des mondes.

L’île du docteur Moreau.

L’homme invisible.

M. Barnstaple chez les hommes-dieux.

Venez en lire plus ! C’est par ici.



Une dispute ordinaire

 

Le visage enjoué, Maya avalait ses tartines de confiture tout en marmottant une chanson guillerette. Guillaume, assis à ses côtés, plongeait son regard alarmé dans la noirceur de son café.

Comment allait-il s’y prendre ?

Angoissé, dépité, il décida de tenter sa chance. Il se tourna avec anxiété vers Maya. Elle finissait son petit déjeuner en se léchant les doigts tout en dansant sur sa chaise au son d’une musique imaginaire.

Elle était si heureuse…

« - Ma chérie… je sais que je t’avais promis de t’emmener au cinéma, mais… j’ai un souci… »

Elle arrêta de gesticuler. Le ciel bleu de ses yeux se rembrunit d’un noir obscur. L’orage était prêt à éclater.

« - Mais tu m’avais promis !

  • - Oui, je sais mais j’ai une affaire urgente à régler au bureau.»

Il ressentait un énorme nœud dans son estomac. Plus il essayait de s’expliquer, plus son malaise grandissait.

« - Je veux aller au cinéma ! rétorqua t-elle d’un ton péremptoire.

  • - Tu pourras y aller avec Marion…

  • - Non! Je veux y aller avec toi!

  • - Ce n’est pas possible…

  • - Si tu pars, je rentre chez maman! osa t-elle le menacer avec aplomb.

  • - Allons, ne dis pas de bêtises.

  • - Alors, je vais hurler! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!

  • - Non, non! Calme-toi!»

Les poings fermés, le faciès rougeoyant, elle continuait malgré lui de déverser son cri suraigu. Que faire ? Rester ici ou partir, cela revenait au même. Il aurait toujours ses caprices à supporter.

« - Allons, allons, je te promets que demain on fera les magasins. Tu pourras acheter tout ce qui te fera plaisir. »

Elle s’arrêta enfin pour lui répliquer :

« - Non, je ne veux pas !

  • - On ira à la pâtisserie et tu choisiras un gros gâteau, tenta t-il, désespéré.

  • - Non!

  • - Si je ne rentre pas trop tard on pourra se rendre à la séance de dix-huit heures…

  • - Non! Je veux y aller maintenant!

  • - Oh! et puis j’en ai assez, je pars. Marion est déjà là, finit-il par décider, exaspéré.

  • - Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!» se remit-elle à s’égosiller.

Guillaume s’éclipsa rapidement de la villa. Il souffla de soulagement lorsqu’il fut dans le silence de sa voiture.

On ne peut pas parler avec les femmes. Et communiquer avec une gamine capricieuse de cinq ans, encore moins!

Lina Carmen

fille7.jpg



Chapitre 6 : La guilde des invincibles

  Je sais que vous attendiez tous la suite, et bien la voilà ! Les invincibles sont de retour, avec Mederick qui nous conte cette formidable aventure.

(Pour lire les chapitres précédents, voir plus bas.)

« Dès le lendemain, un dimanche, j’ai invité Tatouille et Lyly chez moi à l’heure du thé. Enchanté par cette futur rencontre qui pouvait ramener le sourire chez ma bien aimée, j’ai astiqué mon appartement dans les moindres recoins.

La première à faire son entrée, c’est Lyly. Bien entendu, nous avons attendu une heure trente avant que Tatouille daigne arriver. Ma belle était très excitée à l’idée de rencontrer un autre confrère :

« - Tu te rends compte ! me dit-elle. On est peut-être des milliers dans cette situation !

  • - Et bien tu vois, ai-je répondu, tu ne seras plus jamais seule!
  • - Oui, oui, mais surtout, ils pourront m’aider à trouver une solution à mon problème!
  • - Heu… oui, oui, encore un peu de thé?»

On frappa à la porte. C’est un Tatouille ébouriffé et dégoulinant de sueur qui se présenta à nous.

« - Kevin ? Tout va bien ? demandai-je.

  • - Oh là là! s’est-il exclamé. C’est compliqué pour venir chez vous. J’me suis embrouillé dans le métro… J’ai mis un temps fou à venir! J’ai tellement marché que je suis épuisé!»

Sur ces paroles, il s’est précipité sur le canapé dans le but de s’asseoir et… s’est étalé de tout son long sur les genoux de Lyly qui cria de terreur. Embarrassé, il chercha à se relever et mit une main malencontreuse sur sa poitrine, ce qui accrut les hurlements de ma dulcinée. Afin de la délivrer de l’emprise de ce maladroit, j’ai été obligé de le tirer par les épaules afin de l’installer moi-même. Il souffla de soulagement tandis que Lyly s’écartait brutalement, lui lançant un regard courroucé.

« - Désolé… j’ai trébuché sur le tapis. Vous devriez l’enlever ce tapis !

  • - Ce n’est rien… Bon et bien Lyly, je te présenté Kevin Tatouille, Kevin, voici Lyly.
  • - Tatouille? s’est-elle exclamée en pouffant de rire, oubliant la maladresse de Kevin.
  • - Oui mais… heu…je préfère qu’on m’appelle Kevin.
  • - Vraiment? Pourtant, Tatouille, ça te va très bien.
  • - Et bien moi je trouve pas, a-t-il lancé, agacé.
  • - Allons, ce n’est pas le sujet. Si je vous ai fait venir, c’est pour parler de l’avenir de «la guilde des invincibles». Vous savez tous les deux que mon but est d’utiliser nos talents au service du bien.
  • - Une seconde Mederick, j’ai jamais dit que je voulais faire partie de ta guilde moi! m’a interrompu Lyly. Ce que je veux, c’est trouver le moyen d’en finir avec cette vie. Dis-moi Tatouille, t’as déjà essayé de mourir?
  • - Ne m’appelez pas comme ça! Moi, c’est Kevin.
  • - Oh ça va! On a compris. Bon alors, tu réponds à ma question?
  • - Lyly s’il te plait, c’est pas le moment…
  • - Mederick, si tu continue je pars!
  • - Mais… Ok Lyly, mais ensuite, tu écoute ce que j’ai à dire!
  • - Oui, oui. Alors, Tatouille, tu sais comment mourir?
  • - Ben non, a-t-il répondu en ronchonnant.
  • - Comment ça non, t’as pas une petite idée?
  • - Et ben si j’avais réussi, je serais plus là pour t’en parler idiote!
  • - Et là! me suis-je écrié. C’est pas une raison pour la traiter d’idiote! Et toi, dis-je en m’adressant à Lyly, arrête avec tes questions sur la mort, il a pas la réponse! Bon, je peux vous expliquer mes idées maintenant?»

Ils m’avaient suffisamment énervé pour que j’élève le ton. Le reste de notre entrevue, j’ai pu exposer mes projets dans un silence agréable. Il est vrai qu’ils boudaient un peu, mais au moins, « la guilde des invincibles » était née. »

Propos recueillis par la formidable journaliste internationale, Lina Carmen.

superherosreunis.jpg





Beaux paysages

lescalanques.jpg

Les Calanques

pontenroyan2.jpg

Vue vertigineuse de Pont en Royan.



Tout petit

Voici un texte de Cilou que j’ai beaucoup aimé car j’ail’impression que ce petit oiseau, c’est moi. 

(Allez chez elle, vous ne serez pas déçu !)

animaux13.jpg

 Je suis comme l’oiseau tombé du nid!

Il fait froid au dehors et je faiblis.

Ma mère ne m’avait pas préparé à cela,

Me voilà dans de beaux draps!

Mais, au sol, je risque la mort!

Il me faut de la  volonté,  pour échapper à ce triste sort!

Je dois m’envoler et découvrir le monde,

Je ne veux plus perdre une seconde!

J’écarte les ailes, je prends de l’élan,

Et c’est le décollage, en route vers l’océan!

J’ai soif de découvrir, demain les montagnes,

Puis les continents et peut-être plus tard, un retour en Bretagne.

Si je le pouvais, c’est l’univers tout entier que je visiterais!

Ce que ma mère ne m’a pas enseigné, par moi-même le découvrirai!

Je voudrais tout savoir, tout connaitre…

Mais je ne suis qu’un moineau, qui vient de naitre,

Avec ses rêves de grandeur et de croqueur de vie…

Et qui vient soudain de réaliser, qu’il est bien trop petit

Qu’il a des limites et que parfois la volonté,

Ne suffit pas pour tout réaliser…

De Cilou.

Et oui, il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir ! (Désolé Papounet…)



Braderie de Lille, septembre 2010

braderie2.jpg

Il y avait foule !

braderie1.jpg 

On y trouvait toutes sortes d’objets…

braderie3.jpg

braderie4.jpg

Bref, on s’est bien balladé !



12

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur