Jouer avec les mots.

Lisez ces deux textes, ils sont presques identiques !

Dans la cuisine du vieux chalet.

Un ravioli au fond d’un petit poêlon, réchauffe et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout, le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume, et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.

Dans la cuisine du vieux chat laid.

Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de grues hier happées. Le vieux chat laid est bien tranquille. Pour le dîner, tout ce rat gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rond d’ailes et srvi sur un plat. Oh ! Le choc ! Holà ! Bouleversé, ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part. Fin.

Qu’en pensez-vous ? On fait pareil ? Allez, avis aux amateurs, essayons d’écrire deux phrases qui sont identiques à l’oral mais différentes à l’écrit !

Bon courage, je m’y mets dès que je peux.

A bientôt, Lina Carmen



Jolie création de Monique

fleur16.gif



« Le gros lot » de Sandra Sbaizero

S.A Dubidon
6 bis rue de Larnac
41000 le Pré-Judisse

à

Mme Vick Time
2 rue des Pâtures
41100 Orgie

Madame,

J’ai l’honneur de vous annoncer que vous avez gagné un séjour de quinze jours* au Maroc pour deux personnes**, dans un hôtel***. Non, vous ne rêvez pas ! Notre société a choisi de récompenser ainsi ses meilleurs clients. Il vous suffit de vous présenter le deux juillet prochain au guichet de notre partenaire voyagiste, « Les tours de Cauchon », à l’aéroport d’Orly, munie de la présente lettre et du coupon ci-joint dûment rempli.
Au cas où vous ne souhaiteriez pas profiter de votre prix, je vous saurais gré de m’en avertir afin que je puisse en faire bénéficier un autre client.
En vous remerciant de votre fidélité, je vous prie d’agréer, madame, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le responsable marketing

« Vincent ! Vincent ! s’écria Vick en agitant la précieuse lettre sous le nez de son mari. Regarde ce qu’on vient de recevoir ! Et toi qui disais qu’on ne gagnait jamais rien ! » Sachant que sa femme ne le lâcherait pas tant qu’il n’aurait pas lu la feuille qu’elle lui tendait, il s’exécuta en râlant. Mais en découvrant la teneur du message, un large sourire apparut sur son visage : un voyage gratuit qui leur tombait du ciel, ça ne se refusait pas ! Ils ne disposaient que d’un mois pour se préparer au départ, mais ça valait la peine de se démener un peu.
Tout à leurs préparatifs, ils ne virent pas le temps passer et le jour j. arriva à une vitesse folle. Vincent pressa sa femme qui vérifiait pour la énième fois qu’ils n’avaient rien oublié. C’est qu’ils avaient de la route à faire avant d’atteindre l’aéroport ! Et puis, l’heure de l’embarquement n’était indiquée nulle part… Ce serait idiot de louper l’avion !
Arrivés sur place, ils connurent un bref moment de panique devant l’immensité des lieux. Empêtrés dans leurs bagages, ils ne savaient pas dans quelle direction aller. Heureusement, un aimable employé les renseigna et leur indiqua comment parvenir jusqu’au comptoir qu’ils cherchaient. Une hôtesse souriant prit la lettre et le coupon et leur tendit à chacun un cocktail coloré. Vincent et Vick se regardèrent interloqués et reposèrent leurs verres sans y toucher.
-Merci, dit Vincent, mais il n’est que huit heures… c’est un peu tôt pour une telle boisson. Nous venions seulement retirer notre prix.
-C’est ce que vous venez de faire, répondit l’hôtesse sans se départir de son sourire.
-Je ne comprends pas… bredouilla Vick. Où sont les billets d’avion ? La réservation pour l’hôtel ?
-Je vais vous montrer notre catalogue et nos tarifs pour que vous puissiez faire votre choix.
-Vos tarifs ? dit Vincent. Mais ce voyage, on l’a gagné ! Il nous est offert : c’est écrit sur la lettre que nous venons de vous remettre. Nous avons gagné un séjour de quinze jours dans un hôtel trois étoiles au Maroc !
-Il y a un malentendu cher monsieur ! Ce ne sont pas des étoiles, ce sont des astérisques. Voyez par vous-même, il suffit de retourner la lettre pour voir les clauses auxquelles elles vous renvoient : *un séjour de quinze jours offert si votre numéro est tiré au sort, **un cocktail de bienvenue sera offert à l’aéroport à chacun des participant et à leur conjoint, ***le règlement du présent concours est disponible sur simple demande auprès de Maître Ahmed Eipan, huissier à Paris XIIème.

Retrouvez Sandra sur son blog en cliquant ici.



Disparition

challengecaliope.jpg

1er interrogatoire.

La jeune femme ne cessait de sangloter bruyamment. L’inspecteur de police qui l’interrogeait ne savait plus comment faire pour la calmer. Il lui avait déjà apporté une tisane à la camomille mais rien n’y faisait. Les coudes sur la table, le visage dans les mains, elle continuait de verser son flot de larmes. Elle n’avait même pas jeté un œil sur la tasse qu’il avait déposé devant elle.

(suite…)



Une compagnie peu ordinaire

fillelphant.jpg

Mathilde avait réussi à s’éclipser à l’extérieur. La luminosité du soleil lui aveugla les yeux après la pénombre du dortoir. Elle regarda autour d’elle et aperçut l’immense baobab qui étalait ses branchages feuillus telle une immense ombrelle.

 

(suite…)



Les coquelicots

fleur1.jpg

Au pays des coquelicots

Au pays des coquelicots,

Je vous trouve sous mes pas,

A chaque pas, j’ose…

Oui, vous ramasser là.

Au pays des coquelicots,

Les fleurs n’ont pas de prix,

Bientôt ils auront disparus… trop chaud

Pour eux ; ils retomberont dans l’oubli.

Au pays des coquelicots,

Il fait bon vivre sous le soleil,

Avant de se cacher sous les rideaux

Pour éviter la lune qui veille.

Au pays des coquelicots,

Il fait bon retrouver sa famille,

Savourer petits bonheurs à gogo

En oubliant toutes les peccadilles.

De Monique, visitez son blog en cliquant ici.



Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur