Quelques mots de Monique

« Votre Choupette n’est plus,
Je sais comme vous êtes tristes,
Son petit tigre a disparu,
Aussi belle qu’une améthyste
Elle restera toujours
Une voiture vous l’a fauchée
Ce fut un mauvais jour,
Que jamais vous n’oublierez… »

Merci Monique pour ce très beau poème.

Retrouvez là sur son site : Du cotentin à la Gironde

animaux24.jpg



Les coquelicots

fleur1.jpg

Au pays des coquelicots

Au pays des coquelicots,

Je vous trouve sous mes pas,

A chaque pas, j’ose…

Oui, vous ramasser là.

Au pays des coquelicots,

Les fleurs n’ont pas de prix,

Bientôt ils auront disparus… trop chaud

Pour eux ; ils retomberont dans l’oubli.

Au pays des coquelicots,

Il fait bon vivre sous le soleil,

Avant de se cacher sous les rideaux

Pour éviter la lune qui veille.

Au pays des coquelicots,

Il fait bon retrouver sa famille,

Savourer petits bonheurs à gogo

En oubliant toutes les peccadilles.

De Monique, visitez son blog en cliquant ici.



Des mots, des phrases, de la poésie

« La parole de la Siffreine ne venait pas des choses écrites, mais d’autres paroles entendues dans son enfance, et transmises de génération en génération. Elle possédait des vergers, des jardins et des potagers de mots et d’images qu’elle offrait parfumés et savoureux comme fleurs et fruits, unis en dictions rustiques, en proverbes et sentences populaires, en fêtes de la pensée ramassée au creux des chemins. »

Robert Sabatier, « Les enfants de l’été ».

Connaissez-vous des expressions ou des phrases qui correspondraient à cette description ?

Par exemple : « Le chasse-rosée va taper aujourd’hui »

« Ce vin est si gai qu’il chante dans mon verre. »

Poétes à vos plumes !

fleur9.gif

 



J’aimerais…

J’aimerais écrire avec la poésie de Robert Sabatier, la logique stupéfiante de Gaston Leroux et l’imagination de René Barjavel.

« Les yeux, c’est comme le ciel d’entre deux saisons, cela peut changer d’un moment à l’autre. » Robert Sabatier, dans Les enfants de l’été.

« Il s’agit de prendre la raison par le bon bout. » Gaston Leroux dans Le mystère de la chambre jaune.

paysage15.jpg



Beauté

1.mannequin1.jpg2.mannequinbis.gif

J’aimerai beaucoup connaître votre point de vue sur ces deux photos. Veuillez, s’il vous plait, me répondre en commentaire à cette question : « Qui est la plus belle ? La photo n°1 ou la n°2 ? »

L’avis de la gente masculine sera bienvenu.

Voici quelques textes et poèmes sur la beauté. En les lisant, dites moi laquelle de ces deux femmes conviendrait le mieux pour les illustrer.

« Oui, je t’aime de l’amour d’un guerrier,

Ton image suffit à mon amour.

Tu es la maîtresse de mon coeur,

Tu es la souveraine de tout mon être.

Ô Abla comment tracer ton portrait ?

Tu réunis toutes les perfections.

L’astre argenté des nuits a moins d’éclat,

De douceur et de pureté.

Dirais-je que ta taille a la flexibilité du cyprès

Mais sa branche a-t-elle

Ta grâce et ton élégance ?

Que puis-je comparer

A la beauté de ton sein ?

Mon regard n’ose s’y arrêter.

Etre uni à toi c’est jouir de la félicité suprême.

En être séparé, c’est être anéanti. »

Antara (VIème siècle)

« Que tu es belle, ma bien-aimée, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes, derrière ton voile; tes cheveux comme un troupeau de chèvres, ondulent sur les pentes du mont Galaad.

Tes dents, un troupeau de brebis à tondre qui remontent du bain. Chacune a sa jumelle et nulle n’en est privée.

Tes lèvres, un fil d’écarlate, et tes discours sont ravissants. Tes joues, des moitiés de grenades, derrière ton voile.

Ton cou, la tour de David, bâtie par assises. Mille rondaches y sont suspendues, tous les boucliers des preux.

Tes deux seins, deux faons, jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis.

Avant que souffle la brise du jour et que s’enfuient les ombres, j’irai à la montagne de la myrrhe, à la colline de l’encens.

Tu es toute belle, ma bien-aimée, et sans tache aucune ! »

Cantique des Cantiques, bible de Jérusalem.



Retour

A mes amis et ma famille, tous chers à mon coeur. 

foretcoucherdesoleilcouchersetleversdesoleilnature.jpg

Eprise de liberté

Je rêvais d’un nouveau pré.

Là-bas, l’herbe sera plus verte !

J’étais certainement prête,

Alors je vous ai quitté,

Vous abandonnant sans un regret.

Voler de mes propres ailes,

Vers cette terre si belle,

Belle d’une nouveauté,

Que je désirais attraper.

Mais j’ai vite déchantée,

Cette région n’était pas enchantée.

Ici peu d’amour

Un égoïsme si lourd

Un brin de jalousie

Et me voici sans vie !

Mes souffrances,

Réclamaient délivrance.

Me voici donc de retour

M’accepterez-vous sans détour ?

Lina Carmen



Merci Monique !

« Douceurs pour vos yeux » a écrit ce magnifique poème pour tous ceux qui apprécient ce beau sentiment qu’est l’amitié. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, allez jeter un oeil sur son blog. 

A comme Amitié

Regardez bien autour de vous,
Dehors, à l’intérieur, toujours une fleur
Que vous apprécierez plus que tout
Elle est pour vous une amie, elle a du cœur
Elle arrive toujours, tout simplement
Pour vous écouter, vous aider et partager.
Sans hésiter, ni compter son temps…
Ce sentiment si profond, c’est l’amitié
Toi, fragile et beaucoup trop sensible,
Toi, dont le cœur a été souvent meurtri
Même si cela paraît pour certains risible
Le plus difficile et le plus triste, c’est ta fratrie.
C’est pourquoi tu apprécies l’amitié de toujours
Qui ouvre son cœur, à n’importe quel moment
Et cela, sans jamais rien attendre en retour,
Comme à l’époque où vous étiez enfants.

De Monique Brière

3dpaysage40064.jpg



Merci Mamounette !

merci.gif

Quelle merveilleuse surprise ce soir en découvrant ce joli texte de ma maman !  Un grand merci à ma Mamounette que j’aime de tout mon coeur et qui me manque terriblement.

Je suis d’accord avec Helene, tu es très doué pour l’écriture ! Je sais que je tiens ce talent de toi.

J’avais à peine 20 ans que je mis au monde
Une merveilleuse petite fille
Quel bonheur ! Elle était adorable
Sage, pas de nuits blanches, pas de rage de dents
À 11 mois déjà elle trottait
Très dégourdie notre petite
Puis elle grandit
Commença à lire
Et là………..
Notre petit bout’chou
Passait son temps, ses journées
Dans les livres
Même la nuit cachée sous la couette avec sa lampe de poche
Puis elle devint une adolescente
Sans trop de problème
Toujours plongé dans ses livres et ses écrits
Et un beau jour…….
Un jeune et adorable garçon aux yeux bleus
Nous l’enleva dans ses bras pour l’épouser
Et cela fait maintenant 12 ans
Ce jour là fût pour moi et jour
De joie et de tristesse
Je voyais mon petit bout’ chou partir loin de moi
Mais tellement heureuse!!!!!
Et je sais aujourd’hui qu’elle a fait le bon choix
Elle a un mari admirable, attentionné qui la comble de joie
 

Je voulais par ces quelques mots te souhaiter à toi mon bout’ chou et à mon unique gendre
Un bon anniversaire de mariage
(Un peu en retard) et vous dire combien je vous aime tous les deux
Je n’ai pas ton talent d’écriture mais j’ai écrit avec mon cœur
Je vous embrasse tous les deux


mamounette



Merci Helene,

Ce matin, j’ai trouvé un joli poème pour nos 12 ans de mariage. Merci Helene ! Dave et moi sommes très touchés par ton geste. 

L amour qui nous uni
I ci ce jour béni
N ous fêtons ce jour
A vec joie et bonheur

C haque jour qui passe
A mour en nous grandit
R ien ne fera jamais
M ourir cette amour si fort
E ternellement il brillera
N uage jamais ne se posera

Noce de soie, enveloppe de ta douceur notre amour!

De Helene



Blason de tes yeux

J’aimerai plonger dans l’ocean de tes yeux

Reflet pure et doux d’une âme plus belle que les cieux

J’aimerai écrire avec l’encre de tes yeux

Déposer sur un papier velouté des mots pour nous deux.

Laisse-moi scruter la douceur de tes yeux étoilés

Qui m’effleurent tendrement de leur éclat bleuté.

Laisse-moi regarder tes yeux intarissables de beauté

Qui renferment tout or, argent, bijoux recherchés.

Donne-moi ces deux perles rares, joyaux scintillants

Que j’enfermerai dans cet inexpugnable coffret

Qu’aucune ne puisse me voler ces diamants désirés

Donne moi ces astres, firmament de mon coeur,

Pour qu’ils soient de doux rivages sableux

Et que nous restions d’éternels amoureux.

Lina Carmen

 



12

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur