Ils partent, de Sandra Sbaizero

« Ils partent ceux qui nous sont chers
Car rien ici-bas n’est destiné à durer.
Qu’ils soient animaux, tendres compagnons à quatre pattes
Qui entrent et sortent de nos vies de façon éphémère,
Qu’ils soient parents, eux qui étaient présents à nos tout premiers instants,
Qui nous ont élevés, éduqués et parfois, ont souffert pour nous,
Qu’ils soient amis, venus presque par hasard,
Restés par goût et par affinité,
Qu’ils soient camarades, juste croisés pour un temps,
Qu’ils soient nos frères, nos soeurs, nos enfants,
Liés à nous par le sang souvent, mais surtout par les sentiments,
Qu’ils soient maîtresse ou amant, époux ou concubin,
Comme une moitié de nous, car seuls, nous sommes incomplets,
Tous donnent du sel à l’existence,
En font la saveur, en révèlent la valeur…
Mais tous, hélas, aussi nous quittent quand arrive leur heure…
Et c’est ainsi qu’en ce monde, nous oscillons sans cesse entre chagrin et bonheur. »

Merci Sandra pour ces mots de réconfort.

fleur3.jpg



Des mots, des phrases, de la poésie

« La parole de la Siffreine ne venait pas des choses écrites, mais d’autres paroles entendues dans son enfance, et transmises de génération en génération. Elle possédait des vergers, des jardins et des potagers de mots et d’images qu’elle offrait parfumés et savoureux comme fleurs et fruits, unis en dictions rustiques, en proverbes et sentences populaires, en fêtes de la pensée ramassée au creux des chemins. »

Robert Sabatier, « Les enfants de l’été ».

Connaissez-vous des expressions ou des phrases qui correspondraient à cette description ?

Par exemple : « Le chasse-rosée va taper aujourd’hui »

« Ce vin est si gai qu’il chante dans mon verre. »

Poétes à vos plumes !

fleur9.gif

 



Beauté

1.mannequin1.jpg2.mannequinbis.gif

J’aimerai beaucoup connaître votre point de vue sur ces deux photos. Veuillez, s’il vous plait, me répondre en commentaire à cette question : « Qui est la plus belle ? La photo n°1 ou la n°2 ? »

L’avis de la gente masculine sera bienvenu.

Voici quelques textes et poèmes sur la beauté. En les lisant, dites moi laquelle de ces deux femmes conviendrait le mieux pour les illustrer.

« Oui, je t’aime de l’amour d’un guerrier,

Ton image suffit à mon amour.

Tu es la maîtresse de mon coeur,

Tu es la souveraine de tout mon être.

Ô Abla comment tracer ton portrait ?

Tu réunis toutes les perfections.

L’astre argenté des nuits a moins d’éclat,

De douceur et de pureté.

Dirais-je que ta taille a la flexibilité du cyprès

Mais sa branche a-t-elle

Ta grâce et ton élégance ?

Que puis-je comparer

A la beauté de ton sein ?

Mon regard n’ose s’y arrêter.

Etre uni à toi c’est jouir de la félicité suprême.

En être séparé, c’est être anéanti. »

Antara (VIème siècle)

« Que tu es belle, ma bien-aimée, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes, derrière ton voile; tes cheveux comme un troupeau de chèvres, ondulent sur les pentes du mont Galaad.

Tes dents, un troupeau de brebis à tondre qui remontent du bain. Chacune a sa jumelle et nulle n’en est privée.

Tes lèvres, un fil d’écarlate, et tes discours sont ravissants. Tes joues, des moitiés de grenades, derrière ton voile.

Ton cou, la tour de David, bâtie par assises. Mille rondaches y sont suspendues, tous les boucliers des preux.

Tes deux seins, deux faons, jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis.

Avant que souffle la brise du jour et que s’enfuient les ombres, j’irai à la montagne de la myrrhe, à la colline de l’encens.

Tu es toute belle, ma bien-aimée, et sans tache aucune ! »

Cantique des Cantiques, bible de Jérusalem.



Automne

Voici un beau texte sur l’automne que j’ai trouvé chez Anne

Dans cette forêt aux milles couleurs chatoyantes, les feuilles tourbillonnent comme dans une danse.

La belle dame parée de beau linge aux couleurs d’automne regarde le fleuve aux couleurs irisées. Dame nature nous enlace de ses bras charnus.

Les nuages s’étirent comme pour se montrer majestueux auprès d un fleuve, fiers, se voulant-être miroir.

 Comme pour mieux montrer sa saison aux milles parures.

 La belle dame est coquette, elle aime se montrer jolie.

 Marchant dans ce sous bois, la coquette aime entendre les musiciens.

 Elle demande aux oiseaux de se parer des plus beaux plumages et de chanter une musique aux milles délices.

 La gourmande demande aux animaux du bois de courir dans tous les sens.

 Avant que la bise ne vienne, dame nature aime les quatre saisons.

De Anne

femme10.jpg



Fin

mtoritejennyni.jpg

Prisonnière du temps et de l’espace,

Tu m’as délivré sans engage,

Car la vie passe et trépas.

Ne serait-ce qu’un instant,

J’aimerai vivre plus longtemps,

Pour exprimer sans écrire,

Tout ce gâchis, cette triste vie.

Complainte d’une reine qui voit sa planète natale s’éteindre faute de soin. Avant de mourir tel un capitaine qui ne peut quitter son navire, elle m’envoya ces quelques paroles. Quelques mots tragiques qui me rappellent fortement combien il est important pour nous de prendre soin de notre chère demeure, la terre.

 

 

 



Amour

amour4.jpgamour3.jpg

Le coeur d’une femme hésite toujours à vibrer, même si sa moitié est à ses pieds.

Lina Carmen



Un parfum de bois…

pontrivire.jpg

Un parfum de bois,

S’étend dans ces vastes contrées,

Aux alentours de moi,

Pour me dire que c’est l’été.

Lina Carmen



Solitude

fondecranquandlaluneparlealarbre.jpg

Ame qui saigne

Mer qui pleure

Dans tes yeux je baigne

Et me noie d’heure en heure.

Lina Carmen



Passion/Amour

3dpaysage40064.jpg

La passion rend aveugle et elle est éphèmère.

Le véritable amour use de discernement et dure toujours, au delà même du mariage.

Lina Carmen



Beauté

regard1.gif

La beauté véritable se transmet dans le regard.

La taille, les rondeurs, l’aspect extérieur, tout ceci n’est rien pour celui qui parle au coeur.

Lina Carmen



12

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur