Les Invincibles : chapitre 012, les masques.

  Deux jours plus tard, nous nous sommes réunis pour une nouvelle séance d’organisation.

« - Bonjour à tous ! a débuté Sandy. Bon, j’espère que vous avez réfléchi depuis notre dernière conversation à toutes les possibilités qui s’offrent à nous. En ce qui concerne Lyly et moi, on s’est déjà mises au travail ! Lyly, voudrais-tu raconter ce que nous avons fait hier ?

  • - Ouai, si ça te fait plaisir a-t-elle répondu avec nonchalance. On s’est pointé au centre communal pour créer un club. Un club sportif avec les gosses du coin. Franchement Sandy, ça m’emballe pas cette idée. Moi et le sport…

  • - Allons Lyly, un peu d’enthousiasme! On commencera par un tournoi de ping-pong. C’est facile le ping-pong! Et puis le sport, ça te fera du bien.

  • - Moi, j’adore les balles de ping-pong, j’en ai une cinquantaine de couleurs et formes différentes! s’est exclamé notre collectionneur acharné.

  • - De toutes formes? s’est étonné Tatouille. Je croyais qu’une balle c’était toujours rond.

  • - Et bien non! C’est ça qui est épatant! Il en existe des carrés, des triangulaires et même des octogonales!

  • - Oui, bon c’est pas le propos a renchéri notre meneuse, exaspéré par ces propos futiles. J’aimerai Tatouille et Hercule, que vous vous concentriez sur la réunion.»

Il est vrai qu’avec Tatouille le rêveur et  l’obsessionnel des objets qu’est Hercule, on n’avance pas très vite. Si on ne les recadre pas rapidement, la guilde des invincibles deviendra enfin opérante à l’aube de nos quatre-vingt ans…

« - En tout cas, le directeur du centre social nous a chaleureusement accueilli. Il a rarement des bénévoles et notre idée lui a plu ! Donc, tous les mercredis et samedi après-midi, Lyly et moi animerons le club sportif. Maintenant, passons à vous les garçons ! Qu’avez-vous fait ?

  • - Et bien, ai-je débuté, j’ai fait un petit tour dans le quartier «…..», l’une des cités les plus chaudes.

  • - Tu étais seul? m’a-t-elle interrogé, un doute se dessinant sur son visage.

  • - Heu… oui. Hercule travaillait à la station essence et Tatouille était injoignable.

  • - C’est pas ma faute! Mon portable est tombé dans les toilettes et hier soir, je me suis endormi dans le métro. Je me suis retrouvé au terminus de la ligne. J’ai mis un temps fou à revenir chez moi! s’est défendu notre clown préféré.

  • - J’ai pas besoin que tu nous raconte tes déboires, a répliqué Sandy dans un soupir agacé. Dis-nous Mederick ce que tu as constaté afin que nos collègues se fassent une petite idée du travail qui nous attend.

  • - Comme ils le disent si bien, «c’est la zone». A chaque coin de rue il y a un groupe de jeunes qui surveillent le quartier et qui dealent. Je me suis vite fait accoster et pour ne pas me faire remarquer, je suis vite reparti.

  • - C’est très bien Mederick! Tu as fait preuve d’initiative et de prudence. Prenez-en de la graine vous deux! s’est-elle exclamée à l’encontre d’Hercule et de Tatouille.

  • - Fayot! m’a chuchoté mon camarade maladroit.

  • - Pff…faut toujours qu’il y ait un chouchou, murmura Hercule.»

J’étais abasourdi par les enfantillages de mes compagnons ! Mais Sandy, en bonne initiatrice, a renchéri :

« - Allons, arrêtez de marmonner, j’ai quelque chose pour vous ! »

Sur ces entrefaites, elle a vidé sur la table le contenu d’un sac plastique. Une mosaïque de couleur s’est alors déployée devant nos yeux.

« - Voici de quoi cacher votre visage ! Il y a un masque pour chacun. »

En effet, cinq figures bariolées aux traits niais nous observaient de leurs yeux vides.

« - J’ai pensé que l’Auguste serait idéal pour Tatouille, le clown blanc pour toi Mederick et l’Arlequin pour Hercule ! Et bien entendu, pour Lyly et moi, des masques vénitiens.

  • - Mais Sandy, des masques de carnaval, ça fait pas très sérieux, ai-je répliqué.

  • - Je me suis dit que les voyous nous prendraient sûrement pour des clowns. Donc pour leur couper l’herbe sous les pieds, donnons leur raison! C’est le meilleur moyen de se faire respecter.»

J’avoue que je n’étais pas très convaincu par ses arguments. Mais après tout, nous étions loin de ressembler aux héros légendaires, alors un masque de clown, pourquoi pas ?

 



1 commentaire

  1. Tony Yves 26 avril

    Petit retour en arrière J’avais manqué cet épisode

Laisser un commentaire

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur