Les invincibles : chapitre 006, la guilde des invincibles

  Dès le lendemain, un dimanche, j’ai invité Tatouille et Lyly chez moi à l’heure du thé. Enchanté par cette futur rencontre qui pouvait ramener le sourire chez ma bien aimée, j’ai astiqué mon appartement dans les moindres recoins. La première à faire son entrée, c’est Lyly. Bien entendu, nous avons attendu une heure trente avant que Tatouille daigne arriver. Ma belle était très excitée à l’idée de rencontrer un autre confrère :

« - Tu te rends compte ! me dit-elle. On est peut-être des milliers dans cette situation !

  • - Et bien tu vois, ai-je répondu, tu ne seras plus jamais seule!

  • - Oui, oui, mais surtout, ils pourront m’aider à trouver une solution à mon problème!

  • - Heu… oui, oui, encore un peu de thé?»

On a frappé à la porte. C’est un Tatouille ébouriffé et dégoulinant de sueur qui s’est présenté à nous.

« - Kevin ? Tout va bien ? ai-je demandé.

  • - Oh là là! s’est-il exclamé. C’est compliqué pour venir chez vous. J’me suis embrouillé dans le métro… J’ai mis un temps fou à venir! J’ai tellement marché que je suis épuisé!»

Sur ces paroles, il s’est précipité sur le canapé dans le but de s’asseoir et… s’est étalé de tout son long sur les genoux de Lyly qui a crié de terreur. Embarrassé, il a cherché à se relever et a mis une main malencontreuse sur sa poitrine, ce qui a accru les hurlements de ma dulcinée. Afin de la délivrer de l’emprise de ce maladroit, j’ai été obligé de le tirer par les épaules afin de l’installer moi-même. Il souffla de soulagement tandis que Lyly s’écartait brutalement, lui lançant un regard courroucé.

« - Désolé… j’ai trébuché sur le tapis. Vous devriez l’enlever ce tapis !

  • - Ce n’est rien… Bon et bien Lyly, je te présenté Kevin Tatouille, Kevin, voici Lyly.

  • - Tatouille? s’est-elle exclamée en pouffant de rire, oubliant la maladresse de Kevin.

  • - Oui mais… heu…je préfère qu’on m’appelle Kevin.

  • - Vraiment? Pourtant, Tatouille, ça te va très bien.

  • - Et bien moi je trouve pas, a-t-il lancé, agacé.

  • - Allons, ce n’est pas le sujet. Si je vous ai fait venir, c’est pour parler de l’avenir de «la guilde des invincibles». Vous savez tous les deux que mon but est d’utiliser nos talents au service du bien.

  • - Une seconde Mederick, j’ai jamais dit que je voulais faire partie de ta guilde moi! m’a interrompu Lyly. Ce que je veux, c’est trouver le moyen d’en finir avec cette vie. Dis-moi Tatouille, t’as déjà essayé de mourir?

  • - Ne m’appelez pas comme ça! Moi, c’est Kevin.

  • - Oh ça va! On a compris. Bon alors, tu réponds à ma question?

  • - Lyly s’il te plait, c’est pas le moment…

  • - Mederick, si tu continues je pars!

  • - Mais… Ok Lyly, mais ensuite, tu écoutes ce que j’ai à dire!

  • - Oui, oui. Alors, Tatouille, tu sais comment mourir?

  • - Ben non, a-t-il répondu en ronchonnant.

  • - Comment ça non, t’as pas une petite idée?

  • - Et ben si j’avais réussi, je serais plus là pour t’en parler idiote!

  • - Et là! me suis-je écrié. C’est pas une raison pour la traiter d’idiote! Et toi, dis-je en m’adressant à Lyly, arrête avec tes questions sur la mort, il a pas la réponse! Bon, je peux vous expliquer mes idées maintenant?»

Ils m’avaient suffisamment énervé pour que j’élève le ton. Le reste de notre entrevue, j’ai pu exposer mes projets dans un silence agréable. Il est vrai qu’ils boudaient un peu, mais au moins, « la guilde des invincibles » était née.



Laisser un commentaire

Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
agnes2nantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur